Après trois jours de mer agitée, nous approchons Socotra. Un message de la Marine Française nous déconseille d’approcher cette île car trois cas de pirateries ont été signalés la semaine dernière à 60 miles au Nord-Ouest de Socotra.

Jocelyn décide de changer de cap. Direction Al Mukalla sur la côte yéménite, puis Aden, à 500 milles soit 6 jours de navigation. Dur pour le moral de l’équipage qui se réjouissait de toucher terre après déjà 10 jours de mer agitée et éreintante. Le lendemain, nous hissons la grand-voile. Ses 130 mètres carrés de toile nous propulsent à plus de 6,5 nœuds et nous avons l’impression de dévaler les vagues.

Mais la pêche ne donne rien depuis deux jours…

Les vents de mousson sont maintenant plus raisonnables, et la mer plus calme. Nous pouvons donc naviguer toutes voiles dehors, cap sur Aden, que nous espérons atteindre le 15 février.

Comments


Add Comment