Nous venons de décider de laisser Nizwa temporairement au repos dans la marina de Hurghada en Egypte.

Grâce aux leçons apprises le long des 3000 milles parcourus jusqu’à ce jour, nous pensons qu’une navigation en été pour la méditerranée serait plus raisonnable. Ajouté à ceci le gréement qui a quelque peu souffert, principalement les voiles qui nécessitent du temps et un budget. Enfin et principalement, la réflexion sur la poursuite du projet s’est engagée par rapport à l’équipage : il est primordial que l’ensemble des équipiers soient motivés et naviguent avec un objectif commun.

Nizwa est un bateau nécessitant une grande attention lors des manœuvres. Je considère en tant que capitaine que chacun doit être vigilant et concentré sur ses actions, bref avoir comme l’on dit souvent la tête froide.

Lors du lancement du projet « Nizwa dans le secrets de la mer rouge », la description était relativement simple : convoyer un boutre un France, une aventure maritime sans précédant, en suivant comme fil directeur en mer Rouge les traces de Henry de Monfreid. Une belle opportunité puisque Nizwa, grâce à son faible tirant d’eau et sa construction robuste pouvait se permettre de fréquenter des endroits décrits par notre célèbre aventurier.

Lors du déroulement de cette navigation, l’aspect humain a démontré combien vivre dans un espace réduit 24h/24h peut être un challenge, un équilibre fragile. Ajoutez a cela un gréement difficile à manier, très demandant. Les intérêts réels de chacun vis-à-vis du projet se sont naturellement affirmés.

Notre déception est grande et nous sommes désolés pour les enfants, nos partenaires et nos adhérents qui nous suivent et nous encouragent depuis le départ. C’est aussi une grande déception de ne pouvoir être présent à la grande fête « Les Voiles Latines de St Tropez »  le 23 Mai prochain. Mais ceci est une bonne opportunité pour apprendre de cette première aventure et reprendre un bon souffle pour mieux préparer l’avenir. Nous sommes bien sur toujours motivés pour ramener Nizwa en France !

Pour cette seconde phase, nous développerons plus clairement les objectifs du projet afin de s’assurer que chaque équipier navigue avec une motivation partagée. Nous définirons mieux l’équilibre entre les choix de navigation et les intérêts touristiques des mouillages. Enfin, nous prendrons le temps de recruter une nouvelle équipe.

Nous remercions nos partenaires qui nous ont accompagnés et soutenus le long de cette aventure. Merci beaucoup à IEC Telecom qui a déjà confirmé être à nos cotés pour la deuxième phase.
Nous profitons de ce communiqué pour lancer un appel de partenariat concernant le conseil et la fabrication de nouvelles voiles.

Nous continuerons régulièrement de vous tenir informe des suites de l’aventure.

Amicalement

Hélène et Jocelyn
Association Un Boutre Nomme Nizwa

Comments


Add Comment