Depuis le mouillage de Anfile Bay nous avons donc eu des vents portants afin de joindre un petit archipel d’îles nommé Howakil ou Monfreid s’est régulièrement arrêté. Des pêcheurs a bord de boutres sont venus près de nous pour pêcher au lamparo la nuit.

Nous avons ensuite fais route vers l’île Shumma. C’est une petite île située au centre du chennal sud de Massawa. Mouillage parfait car il forme un cirque de corail qui casse la houle venant du large. Nous étions donc entourés de coraux. Nous en avons profité pour visiter cette île très verdoyante et pleine d’oiseaux, notamment des spatules. Nous nous croyons au milieu de la savane, sentiment assez étrange car nous n’avions pas vu autant de verdure depuis le départ de Ajman.

Nous sommes arrivés a Massawa, ce port principal d’Erithree. Il y a des investissements importants qui ont été réalisés pour développer l’infrastructure et accueillir des gros porteurs. La ville quand a elle, est très abîmée. Les restes de l’architecture Italienne ne sont pas entretenus: la vieille ville près du port se résume a de la ruine. Malgré cela, il y a de l’animation le soir avec des bars qui ouvrent sur la rue, plein de musique. L’activité économique semble très restreinte.

Nous avons décidé de prendre opportunité pour visiter la capitale de l’Erithree : Asmara. 3 heures de bus pour atteindre 2300m d’altitude.

Asmara contraste totalement avec Massawa. Le ville est très propre avec des cafés de style Italien. Nous étions assis hier a déguster des cappuccino sur la rue principale. Assez étonnant aussi d’entendre a nouveau les cloches des églises sonner.

Nous avons croise pas mal de véhicules de l’ONU, HCR et OMS en ville. Le marche et très actif : Beaucoup de fruits et légumes frais. Les filles Érythréenne ont aussi beaucoup de charme !

Les bulletins météo annoncent du vent de secteur Nord a partir de demain Jeudi soir jusqu’à samedi matin. Nous allons donc quitter Massawa demain matin afin de gagner l’Ile de Harat située a 30 milles au nord de Massawa. Le programme de navigation des jours suivants dépendra de l’intensité des vents et de notre mouillage.

Philippe et Pascal ayant débarqués finalement a Massawa au lieu de l’Egypte, nous continuons a 4 équipiers: la relève sera en Egypte. Nous avons revu et adapté le programme de navigation en conséquences.

Comments


Add Comment