Nous avons réussi à atteindre Khor Shinab à la voile la Marsa la plus au sud des Marsa du Soudan.

Vers midi, nous avons pénétré dans cette longue crique (3 milles), en serpentant au gré de ses lacets, bordés de coraux. Nous avons mouillé au fond dans une vaste baie peu profonde. Le vent du nord s’est ensuite mis à souffler avec violence.

Une marche à terre sur un massif nous a permis de dominer cette crique. Nous avons observé la baie des sources. Il parait que c’est cette eau douce, se déversant dans la marsa, qui limite le développement du corail – Sinon la crique serait un platier complet ou l’on ne pourrait pas rentrer en bateau.

Aujourd’hui nous avons essayé de faire route nord malgré un fort vent contraire – Il y a des Marsa tout les 5 milles environ qui nous permettent de s’abriter si nécessaire. Des militaires nous ont contraints à rejoindre leur camp dans la Marsa Halaka, ou nous nous trouvons ce soir. L’état de la mer ne leur permettait pas de monter à bord. Nous avons mouillé sur une langue de sable en face du camp militaire, ancre portée à terre et avec l’étrave du bateau sur la plage tombante. Le vent ayant forcit jusqu’à 35 nœuds. Les militaires sont ensuite montés à bord pour vérifier nos papiers, une excuse pour voir le bateau et justifier leur curiosité. Ils regardaient les passeports à l’envers !

Nous prévoyons de partir à l’aube demain, lorsque le vent est encore assez calme (c’est le cas la nuit et tôt le matin) pour faire le plus de route nord puis nous nous abriterons a nouveau dans une autre Marsa. La météo annonce à ce jour une baisse du vent de Nord Jeudi prochain, nous planifions d’en profiter pour faire un saut de 120 milles et atteindre Bérénice en Egypte. Après les Marsa que nous voyons ces jours ci, Il y aura en effet peu de mouillage pour s’abriter si le vent forcit jusqu’à Bérénice. Il est aussi conseillé d’éviter dans la mesure du possible de mouiller près de la frontière Soudan/Egypte.

Comments


Add Comment