Nizwa a été convoyé de Dubai à Ajman le 2 novembre, après avoir été démâté pour pouvoir passer sous les ponts de la Creek de Dubai. Il est maintenant hors de l’eau afin de contrôler et réparer la carène. Le calfat est refait et chaque clou nettoyé et vérifié. Ceux qui sont cassés ou abîmés par la corrosion sont changés. La carène est restée saine, les articulations du safran, l’hélice ainsi que son arbre sont en bon état.
La préparation se déroule donc comme prévue, malgré qu’il soit plus difficile qu’auparavant de mobiliser de la main d’œuvre. L’application des lois s’est durcie aux Emirats, ce qui a réduit la flexibilité de certains travailleurs Pakistanais et Indiens pour choisir leur travail et leurs employeurs. Nous sommes en ce moment 10 à travailler à bord. Des travaux de plomberie ont également été réalisés (entretien des équipements, création de réseau eau de mer afin d’économiser l’eau douce à bord et nettoyage du systèmes des eaux noires).

Un point sur la sécurité a été réalisé avec François Fay, qui a séjourné trois jours à bord. Des devis sont en cours, le dessalinisateur a été commandé pour une importation aux Emirats.

Comments


Add Comment