Nizwa, un boutre traditionnel à Douarnenez

Les boutres, fabriqués depuis le 9ème siècle dans les pays du Golf Persique, l’Inde et de la cote Est Africaine sont aujourd'hui des bateaux en voie de disparition... Nizwa est l'un des derniers!

illustration-reno-marca

Des artistes à bord de Nizwa…

19 août 2014 - Lors du convoyage du boutre Nizwa de la Rochelle à Douarnenez et lors du festival Temps Fête , nous avons eu la chance d'accueillir Claire et Reno Marca, auteur et.

Lire
article-france-3

Temps Fête approche..

21 juillet 2014 - Le festival Temps Fête de Douarnenez approche à grand pas ... plus que quelques jours jusqu'au 24 juillet! Découvrez ci-dessous Nizwa lors de son arrivée à Douarnenez.

Lire
Arrivée de Nizwa à Douarnenez

Nizwa, bien arrivé à Douarnenez

25 juin 2014 - Parti dimanche soir de La Rochelle, pour rejoindre Douarnenez, son nouveau port d'attache, Nizwa est bien arrivé ce mercredi 25 juin à Port-Rhu. Le boutre restera plusieurs mois à Port-Rhu dans le cadre.

Lire

Recevoir les actualités de nizwa

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles de Nizwa !


Nizwa sur Facebook


Un des derniers…


Les boutres, des bateaux aujourd’hui en voie de disparition…

Dubai dans la creek de DubaiLes bateaux de type « boutres » sont utilisés depuis le 9ème siècle pour le commerce et la pêche. Ils sont fabriqués dans l’ensemble des pays du Golf Persique, l’Inde et de la cote Est Africaine. Appartenant à la grande famille des boutres, le Sambuk servait en particulier à la pêche à la perle et au commerce local.

Un des derniers boutres en bois construit à Sur…

Nizwa est l’un des derniers boutres en bois construit dans les chantiers de « Sur » en Oman en 1992, il tire son nom de la ville Omanaise, située dans les montagnes, à 1h30 de Muscat. Nizwa a été baptisé par son premier propriétaire «Suwalim », pêcheur de Al askhara. Il fut utilisé pour la pêche, bien entretenu et a pu conserver un bon état général.

Chantier de construction de boutresEn janvier 2004, Nizwa change de propriétaire : il est acheté par Jocelyn PIERRE qui effectue les travaux de rénovation à Ajman, un émirat proche de Dubai.
Afin de rendre à Nizwa le caractère historique et traditionnel des boutres du siècle dernier, une main d’oeuvre locale sera utilisée. Elle est constituée d’Indiens et de Pakistanais ayant les connaissances des techniques traditionnelles.

Une année et demi de travaux ont été nécessaires pour que Nizwa puisse naviguer avec son nouveau gréement et être habitable sur la «Creek» de Dubaï.

Les travaux de finition et d’amélioration n’ont alors, pas cessé.

« Nizwa dans les secrets de la mer Rouge » a été le nom du projet de convoyage du boutre de Dubaï en France. Ce fut une véritable aventure maritime, le bateau ayant traversé des zones de navigations complexes, notamment en mer Rouge. Cela a également été un événement à forte connotation historique et culturelle avec en support les écrits de Henry de Monfreid.

L’équipage est parti le 21 janvier 2008 d’Ajman. Après 3500 milles parcourus pleine d’aventure, il a été décidé le 23 avril d’effectuer une pause en Egypte à l’entrée du Golf de Suez. Nizwa est resté alors dans la Marina d’Hurghada pour un repos mérité. Après quelques années, Nizwa est reparti vers la France pour atteindre Port Napoléon en Camargue le 28 août 2012 et être à nouveau rénové.

Nouveau port d’attache : Douarnenez !

Nous remercions le Port Napoléon pour son soutien et son professionnalisme. Il nous a permis de rénover Nizwa dans des situations exceptionnelles (travail au sec sous hangar) pendant près de 2 ans. Ces conditions ont apporté une garantie de préservation de Nizwa lors de sa période de travaux.

Maintenant route vers  Douarnenez, son nouveau port d’attache, que Nizwa devrait atteindre le 26 juin 2014 afin que le boutre participe au Festival Temps Fête en juillet 2014.

Caractéristiques générales du bateau